Lis&Rature !
Forum du club de littérature de l'INSA de Toulouse
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 S’enregistrerS’enregistrer    ConnexionConnexion 

07/02/2007 : Exercices de style
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
   Lis&Rature ! Index du Forum  .::. Archives  .::. Souvenirs

Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Auteur Message
julia


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 9

Message Posté le : 27/02/2008 12:07:20    Sujet du message : 07/02/2007 : Exercices de style Répondre en citant

Térébentine saisit la cuillère et la plongea dans le sucrier. Puis elle tourna son thé en riant toute seule. Ce Robert quand même, quel idiot. Comment pouvait-il réellement croire qu’elle l’aimait ? A croire qu’il ne s’était jamais regardé dans un miroir, avec sa coupe ridicule et son pantalon minable ! (Camille)


Alors elle a pris sa cuillère et elle a pris du sucre. Et puis elle a rigolé en faisant ding-ding avec la cuillère. Robert est pas malin. En fait, il était amoureux d’elle, et pas elle. Ben oui, il a des cheveux pas coiffés et un pantalon tout moche ! (Antoine, enfantin)


Robert souffrait. Il n’avait pas envie de trahir ce qu’il était, la personnalité qu’il s’était bâti au fil des ans, ses principes. Et pourtant, s’il ne le faisait pas, il n’arriverait jamais à la séduire, elle, si belle, si légère, presque irréelle, et pourtant si différente. (Fred)


Malgré les petits papillons multicolores qui voltigeaient autour de lui, Robert n’était pas bien dans sa tête ! Il ne voulait pas changer son caractère et ses idées, il avait mis des années à construire tout ça, c’était trop bien !!! Kawaï !!! Mais pourtant il devait le faire, sinon il ne pourrait jamais arriver à faire des bisous à sa jolie petite papouille rose !!! Elle était tellement pas pareil ! Mais tellement kawaï !!! (Fly, kawaï)


Décor sombre, torturé, on a une impression de malaise. Le personnage est au centre seul. On sent qu’il est emprisonné, à l’étroit, ici, dans son esprit. Mais sur la droite des couleurs et des lumières font penser que peut-être, son état va s’améliorer. Il récite un monologue déprimant et inintéressant sur son état d’esprit et finit par s’exclamer : « Oh mon amour, il n’y a que toi qui puisse améliorer ma vie, me sortir de moi-même. Comme j’ai hâte de te retrouver. ». (Etienne, théâtre)


« Quel malaise ! Comme je me sens seule et abandonné ! Je suis littéralement emprisonné avec moi-même ! Comme je souffre ! Oh mon amour, il n’y a que toi qui puisse améliorer ma vie, me sortir de moi-même. Comme j’ai hâte de te retrouver ! ». (Julia)


- Hé oui Henri, nous retrouvons ici notre champion du monde de dépression.
- Tout à fait Michel, il est en grande difficulté, il se sent seul et désolé.
- Re-gar-dez cette magnifique remise en question de la vie.
- Ooh malheureusement il vient de trouver de l’espoir avec les couleurs au loin, mais l’arbitre laisse passer...
- Comme il avait raison Henri, voyez notre champion qui souffre comme un martyr en pensant à une femme aimée qui ne reviendra jamais le sortir de là.
- C’est exact, c’était un des plus beaux match de dépression contre soi-même qui m’ait été donné de voir.
- On note quand même qu’il a hâte de retrouver cette femme.
- Très bien Michel, mais cela ne vous regarde pas.
(Paul, télé)

Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Quand un soleil voilé nous verse un jour plus triste que la nuit
Quand l’horizon fermé embrasse tout le cercle
Il se sent seule en ce monde où plus rien ne luit

La vie apparaît sans sens, lorsque l’aimée est au loin
Et le spleen gomme, efface jusqu’aux couleurs du lointain
Elle en viendra plus, elle l’abandonnera là,
Et pourtant l’espoir demeure, même lorsqu’enfin raisonne le glas. (Joris, poésie)


Le temps était gris et triste, tout à fait de la couleur de son humeur. Maintenant qu’elle était partie, plus rien n’avait de sens, plus même sa vie. Reviendrait-elle ? Cette question, il continua de se la poser jusqu’au jour de sa mort. (Coline)


Dernière édition par julia le 27/02/2008 12:31:30; édité 2 fois
Revenir en haut
              

Publicité






Message Posté le : 27/02/2008 12:07:20    Sujet du message : Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
              

julia


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 9

Message Posté le : 27/02/2008 12:10:14    Sujet du message : 07/02/2007 : Exercices de style Répondre en citant

Jeannot est un gars normal. Comme certaines personnes, il avait la chance, ou la malédiction, c’est selon, d’avoir une passion. Sa passion à lui, c’est les carottes. Mais ça faisait maintenant trois semaines que, suite à une grève sans préavis et reconductible on n’en trouvait plus. (Fred)

Tonton Jeannot était bizarre, il aimait les carottes. Mais beaucoup beaucoup ! Mais un jour, pas de chance, les gens des carottes n’ont plus voulu travailler, et sans prévenir ! Alors tonton était très triste... (Fly, enfantin)

Chienne de vie ! Depuis des années, je mange des carottes. Pourquoi ? Sans doute parce que j’aime ça. C’est vrai, les carottes, il n’y a rien de meilleur. Et rien ne croque sous la dent comme une carotte crue. Mais voilà, les producteurs de carottes ont décidé de tous se reconvertir dans les navets. Les navets ! Pourquoi moi ? (Etienne)

C’est trop chou les carottes, vous trouvez pas ?! J’adore ça !! C’est le plus mignon des légumes ! Malheureusement, les gentils agriculteurs qui produisent de la nourriture rien que pour que nous on puisse manger ils veulent faire que des navets ! J’ai vraiment pas de chance ! Mais c’est bien les navets aussi ! C’est tout rond, c’est trop mimi ! (Julia, kawaï)


Les navets

Distribution : Chimène jeune fille
Asator Dieu

Acte un : Une pièce, avec une table, une chaise, un panier de légumes.
Scène un : Chimène entre côté cour, avec une carotte à la main. La carotte est en réalité Asator, réincarné en carotte pour l’occasion.

Chimène : La carotte est bonne, la jacquerie nous guette. Les agriculteurs veulent produire du navet au lieu de la carotte.
Asator : Grnan.
Chimène : Mangez des carottes.
Asator : Grnan.
Chimène : Mais les navets c’est bien aussi.

Rideau.
(Paul, théâtre)

La carotte avait depuis longtemps établi sa suprématie sur le monde. Elle était bonne et son règne glorieux ne devait pas connaître de fin. Là, dans les ténèbres, les navets guettent. Assoiffés de victoires et de pouvoirs, ils s’insinuèrent dans l’esprit tourmenté des agriculteurs et surent ravir leur cœur et corrompre leurs pensées. Qui aurait pu un jour imaginer que la carotte puisse voir vaciller son empire sur l’empire des hommes ? Le monde entra en guerre et des temps troublés s’instaurèrent. Il y eut des assauts, des batailles et des sauces gâtées. L’univers entier fut ébranlé. Mais les sages surent enfin faire entendre leur voix : « Mangez des carottes. Mais les navets c’est bien aussi. ». (Joris)


« Oui, mon cher, je crois qu’on peut le dire et ma foi, même l’affirmer, c’est tout à fait vrai, la carotte est aujourd’hui en tête au top des ventes. Le marché de la carotte est au meilleur de sa forme, un vrai bonheur ! ».
« Ah, mais attendez, je crois qu’il ne faut pas négliger, voire même prendre en compte la montée en flèche très récente du navet, qui dans cette catégorie, fait tout à fait le poids, il me semble ! ».
« Il est vrai qu’on assiste en ce moment à une latte sans merci entre ces deux géants exceptionnels, un vrai combat de titans. Mais qui en sortira vainqueur ? »
« Ah, ça l’avenir, nous le dira. On se retrouve sans transitions après une page de pub ! ».
« Tadadadadam. Mmm, Maman, c’est trop bon ton dîner !
Et oui les enfants, mangez des carottes, mais les navets, c’est bon aussi ! ». (Coline, télé)


La carotte, légume orange et allongé, avait atteint la tête du marché
Quel bonheur !
Mais le navet, légumineux de malheur,
Pointait sa blanche face tout près.
Qui gagnera ce combat déjà légendaire ?
Ne soyons pas arbitraire.
L’avenir nous dira lequel était le plus léger. (Camille, poésie)


Cela faisait des décennies que la carotte trônait en tête du marché des légumes. Sa couleur orange et sa longue silhouette plaisaient au peuple. Mais il advint que le méchant navet cherche querelle, et contesta la place de la carotte, arborant sa face blanche de navet. Le duel s’annonçait rude, et l’issue incertaine. Seuls les Dieux peuvent en connaître la terminaison. (Antoine)
Revenir en haut
              

julia


Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2006
Messages: 9

Message Posté le : 27/02/2008 12:36:18    Sujet du message : 07/02/2007 : Exercices de style Répondre en citant

il manque des styles, je me rappelais plus exactement.
il y a peut-être des fautes aussi!
Revenir en haut
              

Contenu Sponsorisé






Message Posté le : 21/02/2018 21:38:39    Sujet du message : 07/02/2007 : Exercices de style

Revenir en haut
              

   Lis&Rature ! Index du Forum .::. Souvenirs
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Montrer les messages depuis :   

 
Sauter vers :  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Template by .: SGo :.